«

»

Oct 30

Lès cayaus

C’èst li spot dès djins d’ Dwèche.

Si pout tchantè su l’aîr di « les copains d’abord » da G. Brassens.

Si on pout dîre dès-Ârdinwès,
Qu’is sont tièstus come dès baudèts !
Lès djins d’asto l’ « Pature Jèlike »,
C’èst bin dès bourikes !
Ç’ n’èst nin pou ça dès mau-contints,
Is s’rin.n’ pus rade dès bravès djins,
Mins n’ dijez à ène djin d’ Dwèche,
Ç’ qu’èle n’ vout nin conèche !
Qu’is d’meurenuche èri du tchèstia,
À l’ « Pireûse » ou bin au « Crèstia »,
Asto d’ l’èglîje, dins totes lès pîres,
Çu qu’is vont vos dîre :
Nos-èstans tèrtous d’ nosse payis,
Binaujes èt fiérs d’ièsse di d’ pâr-ci,
Dispûs toufêr, nos-èstans d’ Dwèche,
Ça faut l’ riconèche !
Si on d’meure ad’lé lès guèrnouyes,
On douvra tot grands sès deûs-oûys !
Si on-z-è-st-èvôye aus « R’tondus »,
On-z-a tot vèyu !
I gn-a dès tchamps à piède alin.ne,
Èt dins lès bwès, gn-a co dès tchin.nes !
Vos p’lez v’nu fé in toû à Dwèche,
Ca c’è-st-à conèche.
Qu’on fuche Cayaus ou Cabouyaus,
On-z-a l’ tièsse deûre, on-z-a l’ tièsse deûre !
Qu’on fuche Cayaus ou Cabouyaus,
Deûre come in cayau !
Dispûs tofèr nos-èstans d’ Dwèche,
N’ dijez nin non faut li r’conèche,
Qu’on fuche Cayaus ou Cabouyaus,
Nos-ôtes, on-z-èst d’ Dwèche.

Lien Permanent pour cet article : http://www.jihenef.be/2007/10/30/les-cayaus/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>